Terroir à croquer

En Mauricie et dans Lanaudière, les producteurs régionaux cultivent l’art de vous faire saliver. Entre savoir-faire traditionnel et inventivité contemporaine, ce joli panier gourmand mérite un petit tour de table.

 

Un bon repas commence toujours par le convivial apéro et, dans ce registre, le Québec Authentique ne manque pas de suggestions. Votre gosier crie cervoise ? Trempez vos lèvres dans les pintes du Trou du Diable. Dans cette microbrasserie de Shawinigan régulièrement récompensée, la Buteuse, avec son caractère bien trempé, est un incontournable. Plutôt vin ? Ceux de la Ferme Guy Rivest, élaborés à partir de fruits rouges, peuvent être consommés en entrée ou en digestif, voire même avec le fromage, à l’instar de la Courtisane ou la Mistelle de fraises. N’oublions pas le Prémont Tawny, un vin fortifié au brandy qui a fait la réputation du vignoble Prémont, implanté à Sainte-Angèle-de-Prémont, où la Grande Rouge et la Grande Blanche sont d’autres millésimes…

 

Victuailles en pagaille

Contrairement à la rumeur, le choix n’est pas un embarras ! À Trois-Rivières, les ô combien québécoises fèves au lard de la Boulangerie François Guay sont tout simplement mythiques, tandis que le foie gras de canard du Domaine Maurel-Coulombe, sis à Saint-Jean-de-Matha, fait honneur à la tradition du sud-ouest de la France d’où est originaire Yvanne, l’une des propriétaires. La truite fumée au bois d’érable du Fumoir Saint-Damien vaut aussi le déplacement, tout comme la boucherie familiale Cochon cent façons, où la rigueur des installations va de pair avec la qualité des produits, que l’on songe par exemple au délicieux mariage de poireaux et de champignons forestiers qui parfume le boudin blanc à tartiner.

 

Fromages : un plateau royal

Les amis du fromage ne sont pas en reste. Encore un registre où le Québec Authentique se distingue par son inspiration ! Parmi les poids lourds de la catégorie, on peut citer Le Baluchon (Fromagerie FX de Sainte-Anne-de-la-Pérade) ou encore le Victor et Berthold, véritable produit d’appel de la Fromagerie du Champ à la Meule, à Notre-Dame-de-Lourdes. Les déclinaisons de cheddar à la Fromagerie Vallée Verte (à la bière, au poivre fumé à l’érable, aux piments chili broyés…), à Saint-Jean-de-Matha, font tout autant saliver.

 

Becs sucrés à la fête

Du côté des douceurs sucrées, on succombera à la tentation chez les moines de l’Abbaye Val Notre-Dame, à Saint-Jean-de-Matha, où un cake aux fruits savamment vieilli a déjà séduit plus d’un visiteur. Les beignets aux patates de la boulangerie artisanale Délices d’antan, à Berthierville, sont une autre déclinaison du péché de gourmandise : leur composition entremêle sirop d’érable, miel et cannelle. Et que dire des confitures de Simon Turcotte Confiturier, qui rivalisent de créativité sur des notes sucrées et salées. Enfin, pour remplir son panier tout en voyageant dans le temps, le Magasin général Le Brun, à Maskinongé, s’impose comme halte gourmande autant qu’historique.

 

Resto, bistro, casse-croûte ou cabane ?

Tables gastronomiques, restaurants traditionnels, établissements de villégiature, auberges champêtres et bistros chaleureux sont à la carte du Québec Authentique où officient d’excellents chefs. C’est le cas au Baluchon Éco-villégiature, à l’Hôtel Sacacomie ou à l’Auberge du Lac Taureau, pour n’en citer que quelques-uns. Attention, une virée québécoise digne de ce nom ne saurait se passer d’une halte festive à la cabane à sucre (certaines, à l’image de la Cabane à sucre Chez Dany, sont ouvertes toute l’année) ou d’un pause « street-food » au casse-croûte en bord de route. Au-delà de la tradition, ces endroits conviviaux sont aussi – et surtout — l’occasion de lier connaissance avec les cousins du Québec. Plaisir garanti !