Un vent de fraîcheur


Dans les chambres rénovées, on mise sur l’ambiance d’un décor épuré au caractère historique. Tandis que le mobilier dispose d’une seconde vie grâce au talent des artisans du coin, on s’amuse à faire de multiples clins d’oeil à l’histoire. Ainsi, dans les chambres du Maikan Stiy — nom amérindien pour la rivière du Loup —, des cadres rustiques revisitent l’herbier régional et dessinent le trajet de la rivière jusqu’au lac Saint-Pierre à partir d’une carte ancienne. L’une des quatre auberges du Baluchon a été rebaptisée la Saint-Léon Spring pour rappeler l’hôtel du même nom qui, en 1885, à Saint-Paulin, fut reconnu comme l’un des premiers hôtels au Canada. C’est que l’hospitalité du coin ne date pas d’hier ! Avec son moulin, son Éco-café, sa chapelle et son Écurie du Roy, le site s’avère bucolique et généreux ! On pagaie sa rivière ou on foule ses prés verts à cheval ou en randonnée. L’hiver, ski de fond, patin et tour en carriole prennent la relève dans un paysage aux allures de Nouvelle-France.

Massage sur l’eau et dans les arbres

L’été est un moment privilégié pour reprendre contact avec la nature et on en profite pour vivre une expérience bien-être exceptionnelle avec un massage en tandem sur l’eau.

LE baluchon Éco-villégiature